L’introduction alimentaire et le journal alimentaire

Nous avons déjà abordé dans un article la difficulté de poser le bon diagnostic de l’allergie alimentaire. Les différentes formes d’allergies, les différents types de réaction, leur évolution dans le temps et le manque de formation de certains soignants font qu’il est parfois difficile de poser le diagnostic juste, et que celui-ci peut prendre du temps à être défini. Il n’est pas rare en effet que certains enfants ne soient diagnostiqués qu’au bout de 2, 3, 5 ans ou voire même plus.

Happy Lolie - journal alimentaire

Le journal de bord alimentaire pour repérer les allergies, intolérances et troubles digestifs

Pour pallier à cela, certains médecins conseillent la tenue d’un journal alimentaire. En effet, nous avons également déjà vu qu’il arrive que tous les tests soient négatifs, alors que l’allergie est bien présente. Le journal alimentaire va servir à plusieurs choses : évaluer le degré des réactions allergiques, et surtout connaître les aliments allergènes.

Si suspicion d’allergie il y a avant l’introduction d’aliments solides (aux alentours des 6 mois de bébé), il est possible de commencer la tenue du journal alimentaire dès cette étape importante de la vie du bébé. Il est aussi possible bien entendu de démarrer la tenue de ce journal alimentaire à n’importe quel moment de la vie pour confirmer ou infirmer des doutes. Si vous allaitez exclusivement votre enfant, alors ce journal alimentaire doit se faire en fonction de ce que vous mangez. Si votre enfant est allaité et mange aussi du solide, il faut alors rentrer les informations concernant votre alimentation ET celle de votre enfant.

Comment tenir un journal de bord alimentaire ?

Très bien mais alors comment fait-on ? C’est très simple, vous devez tout noter, absolument tout ! Vous pouvez le faire manuellement, ou bien le faire via un tableau excel. Je vous en propose un modèle ici. Vous devez non seulement noter tout ce que votre enfant ingère mais bien entendu aussi ses réactions : a-t-il une éruption cutanée ? Dort-il moins bien ? Vomit-il ? Fait-il une otite à chaque fois qu’il mange des œufs ?

Lorsque vous démarrez l’introduction d’aliments solides pour votre bébé et qu’il y a des suspicions d’allergies, il est très important d’y aller doucement. Commencez par introduire un aliment. Attendez quelques jours pour s’assurer qu’aucune réaction n’est présente, puis essayez un 2e aliment, etc. En effet, en cas d’allergie retardée, il n’est pas rare de voir des réactions allergiques jusqu’à 96h après l’ingestion.

Quelles autres informations faut-il reporter dans le journal alimentaire ?

Il est bien entendu aussi nécessaire de noter tous médicaments donnés à votre enfant car des réactions à des médicaments sont aussi possibles, ou bien à des composants de médicaments.

Le journal alimentaire doit être fait pendant plusieurs semaines consécutives (minimum 3 semaines : durée au bout de laquelle les effets de l’allergène s’estompent), voire plusieurs mois (je vous conseille 3 mois minimum). Cela vous permettra d’y voir plus clair sur les aliments allergènes, les réactions ou non de votre enfant. Cela pourra aussi vous permettre de voir des pattern s’il y a polyallergie avec de possibles allergies croisées. Pour être plus claire, je vais vous donner un exemple : l’allergie au latex est une allergie méconnue, mais qui a de nombreux allergènes croisés : banane, melon, kiwi entre autres. Grâce à votre journal alimentaire, vous avez peut-être décelé des réactions à ces fruits. Il est alors important de vérifier une possible allergie au latex, qui peut s’avérer très dangereuse surtout en cas d’hospitalisation dans un milieu où le latex est très utilisé.

La tenue de ce journal alimentaire peut paraître très fastidieuse et contraignante, mais au final elle sera pour vous un réel allié et un réel facilitateur dans la détection et la gestion des allergies de votre enfant.

Articles liés

Pas de commentaires pour le moment, ajoutez le votre !


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.